bluetongue.jpeg

De sources concordantes, nous avons appris que plusieurs têtes d’ovins ont péri dernièrement dans la cercle de Moulay Idriss Zerhoun, à Lamhaya et d’autres localités de la région de Meknès suite à une épidémie de fièvre catarrhale du mouton, connue sous le nom de « Blue tongue ».

Selon des éleveurs de la région, le nombre de cheptel touché devient de plus en plus inquiétant.

Si des sources officielles nous ont confirmé la propagation de cette maladie aux environs de Meknès, aucune estimation des pertes ne nous été communiquée jusqu’à maintenant.

Il paraît cependant que l’épidémie ne touche actuellement que les zones de Meknès et El Hajeb.

Contacté par L’Opinion, le directeur de la DPA d’Ifrane, zone connue par l’activité pastorale, a précisé qu’ aucun cas de cette maladie n’a été enregistré jusqu’à cette date dans cette province. Concernant les opérations de vaccination réalisées par la DPA d’Ifrane contre cette maladie, il y a lieu de signaler, selon M.El Guerrouj, directeur de la DPA, qu’un effectif de 577.000 têtes ovines a été vacciné au titre de l’année 2006 soit un taux de couverture de 90% de l’ensemble du cheptel ovin de la province d’Ifrane. Ces opérations de vaccination sont réalisées dans le cadre du planning national de lutte contre les maladies contagieuses animales

Notons que le Blue tongue est une maladie virale, non contagieuse, transmise par des insectes, qui touche surtout les ovins. La fièvre, les lésions ulcératives au niveau de la langue et des gencives, les larmoiements (larmes des yeux) ; l’inappétence (refus de manger), les oedemes (gonflement ou enflures) au niveau de la tête ou l’encolure (cou), sont les signes cliniques observés généralement chez les ovins atteints.

Hassan B (l’opinion)