chaiseroulante.jpeg

 L’association Ismaïlia des handicapés physiques de Meknès, déclarée d’utilité publique, verra bientôt son atelier de prothèse et d’orthèse opérationnel, et ce grâce à un don des Emirats Arabes Unis. Le lieu sera opérationnel à partir de ce mois

C’est Touria Bendahmane, présidente de l’AIHP et nommée dernièrement membre du conseil d’administration de la Fondation de gestion du Centre national Mohammed VI des handicapés, qui nous le confirme. 

Rappelons que l’atelier fait partie d’un projet financé par un don japonais. Il comporte une salle de moulage, une salle de résines, une salle de thermoformage, un atelier de mécanicien et un autre des machines. 

Toutefois, il manquait les matières premières pour la production des prothèses et des orthèses au profit des handicapés physiques.Aujourd’hui, ce souci a disparu grâce à un don des Emirats Arabes Unis qui vont financer l’achat des matières premières nécessaires pour une période de trois ans au profit de 300 bénéficiaires, soit 100 par an. 

Mme Bendahmane a précisé que l’atelier est au service des handicapés moteurs de toute la région de Meknès-Tafilalet et aura, dans un premier temps, une capacité de production de 8 appareils par mois, et que chaque prothèse ou orthèse atteindra un prix de revient situé entre 6000 et 8000 Dhs.De même, les premières personnes appareillées contribueront à hauteur de 10% seulement.Il est à rappeler que l’établissement Al Icharaq pour l’éducation et la formation des enfants handicapés a ouvert ses portes au sein de l’AIHP à la suite de la mémorable visite Royale du 22 septembre 2005. 

Il propose à ses adhérents l’enseignement spécialisé, la rééducation médicale, la formation professionnelle, la garderie, des activités éducatives, culturelles et sportives, un atelier éducatif et des activités coopératives. 

Parmi ses projets d’avenir figurent notamment la création de locaux à usage commercial afin de garantir des revenus durables et l’établissement de partenariats avec des organismes nationaux et internationaux.  

REPÈRESDon des E.A.U.> Chaque prothèse ou orthèse atteindra un prix de revient situé entre 6000 et 8000 Dhs.> L’atelier fait partie d’un projet financé par un don japonais> Il comporte une salle de moulage, une salle de résines, une salle de thermoformage, un atelier de mécanicien et un autre des machines 

 

M. Lakhssassi LE MATIN