le drapeau de la wilaya

 Plus de deux cents personnes, d¹anciens combattants et leurs familles, ont manifesté hier après midi devant le siège de la wilaya de Meknès pour protester contre la manière dont leur recasement s¹est opéré.   Ils habitaient dans un bidonville près du quartier de Sidi Baba et, avant l¹Aïd al Adha, leurs baraques ont été rasées, dans le cadre de la dernière tranche de recasement. Sauf que les concernés n¹ont pas obtenu d¹attestations de bénéficiaire du recasement.  

Entre temps, estiment certains anciens combattants, des personnes non concernées par ce projet, « ont bénéficié d¹un nouvel habitat », moyennant certaines sommes « qui varient entre 20 à 30 mille dirhams.  

Une délégation des manifestants était reçue hier par les autorités de la wilaya. Une promesse leur a été faite de résoudre ce problème au plus tard dans une semaine.  

Al Bayane