Meknes le 05 février 2007    

        Amjahid Mohamed Rédaction Meknesexpress/Assafir2, rue d’Alexandre Ville Nouvelle                   Meknes 

A Monsieur le Wali de la région de Méknes-Tafilalt                                                    M. Hassan Aourid  


Objet : Lettre ouverte à Monsieur le Wali pour réclamer la situation des rues dans le quartier Aman (Diour Salam) Monsieur le Wali, 

Je suis très mécontent d’être obliger de vous écrire cette lettre pour vous informer, non vous sensibiliser, sur la situation catastrophique des rues du Quartier Aman. Mais les conditions ne sont plus supportables pour les habitants et les autres citoyens meknassi.

Les trous ont atteint un stade alarmant et angoissant, il est donc impossible qu’une voiture passe sans d’être endommager. En été, la poussière se lève pour crever les yeux, et en hiver, la boue s’amoncelle pour emprisonner les gens. Certaines venelles sont si endommagées qu’on ne peut plus passer sans être engloutit des masses de la fange, il est déjà impossible de les traverser pour aller chez l’épicier, sans avoir des bottes…

L’ambiance est inquiétante, ayant attendu que les rues soient goudronnées, les habitants du quartier Aman doivent apercevoir comment quelques fosses sont insuffisamment raccommoder avec un peu de pierre de silex.

Ancien place pour le foot.jpgDerrieres les immeubles.jpgJe vous écris comme citoyen, habitant du quartier Aman, mais aussi comme un jeune journaliste qui veut informer, et aider au progrès de notre pays agréable. Croyez-moi, j’aimerais fort discuter autres nécessités avec vous, cependant je vois qu’un standard minimal doit être réalisé, au niveau de l’infrastructure sans parler maintenant de l’enseignement ou d’autre chose pareil… Je vous pris de vous engager dans cette affaire car les derniers espoirs sont projetés sur votre personne.   

Je vous prie de croire, Monsieur le Wali, en l’expression de mes sincères salutations. -Cette lettre va être publier sur le portail : http://www.meknesexpress.wordpress.com