Meknes et Moulay Idriss Zerhoune

Meknes et Moulay Idriss

 

Meknès faisant partie des villes impériales du Royaume, fut fondée aux environs du XIème siècle, lorsque Moulay Ismaïl l’a choisie comme capitale de son empire en 1672. L’unité de son style lui confère un charme indéniable, auquel s’ajoute la beauté des paysages qui l’entourent.

L’oeuvre de Moulay Ismaïl eut un immense écho en Orient et en Europe, à la Cour de France notamment, auprès du Roi Louis XIV. Meknès connut alors une des périodes les plus éclatantes de sa riche Histoire. A côté des fabuleux monuments comme le palais Dar El Makhzen, la Mosquée Sidi Saïd, Bab El Berdaïne, Bab El Khémis, Bab El Mansour, Bab Jemâa En Nouar, le Mausolée Moulay Ismaïl et la Kouba El Khayatine, Meknès offre une vue impressionnante sur le bassin de l’Agdal. Non loin de Meknès, Volubilis, la ville romaine, offre un spectacle inoubliable. La cité romaine, entourée d’un rempart de 2,5 Km, percé de six portes, était prospère jusqu’au IV ème siècle, avec notamment des mosaïques, des sculptures, des ustensiles de cuisine. La grandeur architecturale atteste de la valeur du témoignage de ce riche passé.

A 27 Km de Meknès, est bâtie la petite ville sainte de Moulay Idriss abritant le sanctuaire du fondateur de la dynastie des Idrissides. La ville connaît chaque année en août-septembre un pèlerinage, un grand rassemblement des nombreuses tribus de la région venues fêter, dignement, et dans le recueillement, le moussem du Saint de la ville.

De Meknès, le visiteur revient toujours avec une sensation de rêve, une impression d’avoir enfourché la fameuse machine à explorer le temps. Mais il restera toujours aussi ébloui par la dextérité des orfevres, l’habileté des marchands, la précision des sculpteurs de bois et le tintamarre sympathique des souks.

Ville de la démesure qui mobilisa des milliers d’architectes, d’ingénieurs, d’artistes, Meknès offre aujourd’hui toute sa noblesse dans un panorama inaltéré. Elle vous accueille au soleil couchant, lorsque la cité impériale s’enflamme, réverbérant à l’infini l’ocre jaune de ses remparts. Vous invite à partager la fraîcheur de ses somptueux jardins. Et vous émeut, à Moulay-Idriss, sur le tombeau du fondateur de la première dynastie, autant qu’à Volubilis, sur les ruines de l’antique cité romaine.

D’aprés le ministére marocain de la culture